Déchirants adieux

Aller en bas

Déchirants adieux

Message  Nalim le Dim 31 Jan - 17:44

"Prenez le je vous en prie !
-Mais..."

Un terrible orage faisait rage dans ce sombre ciel d'une nuit d'automne. La pluie torrentielle touchait leurs visages malgré le feuillage touffu de la foret dans laquelle ils se trouvaient. La femme encapuchonnée tendait vers Hakim le morceau de lin gris, enveloppant un petit bébé hurlant à la mort. Essoufflée, le visage de la femme semblait celui d'une morte sous ce ciel sombre. La peau pâle, elle tremblait de tout ses membres. Tout ses forces étaient concentrées sur le maintien de l'enfant qu'elle avait dans ses bras. Le tonnerre cachait les hurlement de l'enfant qui se faisaient de plus en plus forts au rythme de ces coups de marteaux célestes.


"Il nous est impossible de recueillir un enfant, qui plus est qui n'est pas des nôtres, lui affirma t-il. Je crains que vous n'ayez fait tout ce chemin pour rien.
-Une de vos valeurs n'est-elle pas l'égalité? Donnez lui une chance de ne pas vivre comme je vivrai.
-Ne serait-il pas pire qu'il meure ici?
-Vous connaissez mon destin. Vous savez qu'il n'y à pas pire que ce qui va se passer. Je ne peux rester - elle déposa l'enfant à terre - ils vont me retrouver très vite. Si vous n'en voulez pas, laissez le mourir ici. Je ne vous force pas la main, vous pouvez simplement oublier que nous nous sommes vus ce soir."

Elle regarda une dernière fois son enfant, tout en versant de lourdes larmes. Reviendrait-elle un jour le rechercher? Hakim savait que non. Il regarda la femme s'éloigner en courant vers sa monture. Elle regarda une dernière fois l'homme en qui elle avait espoir avec un regard triste, avant de partir au galop en direction des montagnes de l'Est. En quelques minutes, il la perdit de vue : il espérait secrètement qu'elle ferait demi-tour.
Il hésita à prendre d'enfant. Il fit plusieurs fois demi-tour entre les arbres, tiraillé entre oublier et élever. Il comprit alors que jamais il ne pourrait oublier ce jour, et il se décida enfin à prendre l'enfant lorsque celui-ci avait arrêté de pleurer. Il crût tout d'abord qu'il était mort de froid, ce qui l'affola. Il le saisit dans ses bras musclés avant de courir en direction du village. Il le sentait encore remuer, mais son temps était limité. Il s'inquiétait de son état, l'empathie héréditaire de son peuple refaisait surface.


"Eline, sauve le." Dit il, serrant avec force son médaillon de rubis. En forme de triskèle, il représentait Eline, déesse du courage, le rouge symbolisait la force physique. Ce petit doit être fort, pensa t-il.
Ainsi, il courrait en direction du village à une vitesse vertigineuse. Mais y arriverait-il à temps?

Nalim
Admin

Messages : 16
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 26
Localisation : 91

Voir le profil de l'utilisateur http://arpenteurs.forumaction.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déchirants adieux

Message  Nalim le Mar 9 Fév - 0:42

Il pleuvait encore incroyablement fort lorsqu'il arriva a l'entrée du village. Le grand porche en bois annonçant son entrée, il le connaissait bien : Hakim l'avait construit de ses mains il y a à peine deux jours. Mais il n'avait pas le temps de s'extasier devant son ouvrage. L'enfant qu'il tenait dans ses bras devait être du même avis. Du moins, si la vie ne l'avait pas quitté. Depuis qu'il était parti, le bébé n'avait pas émis le moindre son, et Hakim commençait sérieusement à s'inquiéter de son état. Heureusement, la pluie avait cessé depuis
Il approcha en courant du centre du village. Un gigantesque brasier consumait de nombreuses buches autour duquel dansaient et chantaient tout les habitants. Ce soir, c'était nuit de fête. Des tables étaient réparties autour du brasier, sur lesquelles étaient entreposées mets en tout genre. Allant du lapin de campagne à l'ours grillé, le village en effervescence profitait de cette soirée consacre à la déesse qu'ils vénéraient. Eline. C'était sur elle qu'Hakim comptait désormais.


"Mes frères ! dit un vieil homme assis près du feu, un large calumet à la main, interpellant la foule qui fut en quelques secondes à son écoute. Aujourd'hui est un jour très spécial comme vous le savez ! Détendez vous de votre dure journée de labeur ! "

Des cris de joie s'envolèrent, alors que la danse reprit de plus belle.

Hakim s'approcha de la foule, et essaya de s'y faufiler.


"C'est l'enfant. Il est mal en point, peut être déjà parti. Nous devons nous presser !" chuchota t-il à l'homme alors qu'il arrivait tout juste à son niveau.

Nalim
Admin

Messages : 16
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 26
Localisation : 91

Voir le profil de l'utilisateur http://arpenteurs.forumaction.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum