les années d'apprentissage.

Aller en bas

les années d'apprentissage.

Message  zaiede le Dim 2 Mai - 19:37

Une explosion fit trembler le domaine et s'envoler les oiseaux aux alentours, dans la salle de méditation Dame Ariana soupira de désarroi. Au milieu de la plaine d'entrainement, le nuage de fumée se dissipa très vite grâce à la magie du vent de Sylvana. celle-ci chercha des yeux, la responsable de ce désordre parmi ses élèves, lorsque ses yeux s'arrêtèrent sur une magnifique jeune fille de quatorze ans, dont les magnifiques cheveux châtain étaient à la place de joliment tressé, en bataille et couvert de saletés. Cette jeune personne n'était autre que Zaiede sa pupille. Exaspérée, Sylvana ordonna à Zaiede d'aller l'attendre plus loin, elle donna ensuite ses instructions a sa collègue avant de se diriger vers l'orée de la forêt où sa protégée était censée l'attendre. Elle fut soulagée de voir que celle-ci avait obéi pour une fois.
- puis je savoir ce qui s'est passé ?
- c'était un accident !
- je veux bien te croire, mais comment ce fait il qu'il y est eu une explosion ? C'était un entrainement de magie de l'air ! Pas de feu !
- je n'arrive pas à maîtriser cet élément.
- pourtant, il vaudra que tu y arrives un jour ou l'autre ma chérie. Je sais que ton élément de prédilection est le feu, mais il te faut tous les contrôlés.
- je sais Ama, je ferai de mon mieux.
Sylvana prit sa pupille dans ses bras pour la rassurer et entama un chant doux afin d'apaiser son âme, Zaiede lui avait été confiée, elle devait s'en occuper telle un professeur, mais une relation de mère à fille c'était installée avec elle. Le reste de l'après-midi ce passa s'en aucun incident.
La nuit venait à peine de tomber, Zaiede et Sylvana s'apprêtaient à se coucher quand Dame Ariana frappa précipitamment à la porte.
- Dame Ariana ? Mais que ce passe-t-il ?
Zaiede sut en voyant le visage de la grande Dame, que quelque chose de terrible était arrivé. La vieille dame entra dans la chambre avec une pâleur de mort.
- Sylvana, le village de, son village a été attaqué et d'après nos sources, il n'y aurait aucun survivants.
La grande dame éclata en sanglot, tandis que la détresse, l'horreur et la même pâleur de mort s'inscrivait sur le visage de la tutrice de Zaiede. Dame Morgane entra dans la pièce suivie de sa propre pupille Hélène, la meilleure amie de Zaiede, Morgane se dirigea immédiatement sur Sylvana et la secoua.
- Ne reste pas plantés la Sylvana, j'ai déjà harnacher les chevaux, nous ne sommes qu'à quatre jours de marche de là, si nous poussons les chevaux nous pouvons y être demain et soigner les rescapés.
- tu n'es pas au courant, il n'y en a aucun . Zaiede vit des larmes silencieuses couler le long des joues de sa tutrice.
- Ama, nous devons y aller, c'est notre devoir.
Sylvana regarda sa pupille, essuya ses larmes en souriant.
- tu as raison, Dame Ariana nous partons immédiatement.
Quelques minutes plus tard, leurs chevaux s'enfoncèrent dans les bois vers l'est au galop. Zaiede et Hélène partageaient la même monture, ce qui permit à Zaiede d'interroger son amie.
- toi qui sais toujours tout, sais tu ce qui se passe ?
- ta tutrice ne ta jamais mises au courant ?
- de quoi ?
- chaque année, ce passe une fête spéciale, dont je ne connais pas le nom, lors de cette fête, une fille de la déesse est choisie au hasard pour une espèce de communion céleste avec un représentant du dieu mâle. Lors de cette communion peut être célébré un mariage si la fille n'est plus en apprentissage ou dévouée à la grande prêtresse. Lors de cette fête, un enfant est conçu, si c'est une fille, elle vient au sanctuaire dès sa naissance afin d'y être formée, mais si c'est un garçon, alors c'est le représentant mâle qui le reprend avec lui et l'élève. Dame Ariana a eu un fils lorsque cela lui est arrivée.
- et qu'Est-ce que cela à avoir avec tout ceci ?
- il y a seize ans, c'est ta tutrice qui a été choisie et elle a mis au monde un fils, dont le père est le fils de Dame Ariana.
- QUOI ! ! ! !
- et oui et ils sont tombés amoureux, car pour une fois la tradition avait été détournée, Dame Ariana voulu connaitre son fils et donc pendant la grossesse, il est venu au sanctuaire et est resté auprès de Sylvana. Mais lorsque leur fils fut mis au monde, il à du partir.
- alors chaque fois l'un des deux parents ne voient jamais son enfant ?
- c'est exact et la c'est le village où ils se trouvent tous les deux, qui a été massacré. Espérons qu'il y a des survivants.
Le reste du voyage se déroula dans le lourd silence de la nuit et ce n'est qu'au crépuscule du lendemain qu'elles arrivèrent à destination. Le village n'était plus qu'un tas de cendre et de cadavres, nos deux jeunes apprentie durent retenir un haut le corps. Sylvana tomba a genoux devant cet horrible spectacle, tandis que Morgane la consolait, Zaiede et Hélène commencèrent à rechercher des survivants, mais il paraissait impossible dans trouver parmi ces cadavres à la chaire brulée. Pourtant, comme guidée par un appel, comme par une force invisible, Zaiede se dirigea vers l'arrière des écuries, où elle trouva un nombre incalculable de corps non brulés.
- les villageois ont quand même du tenter de se défendre. Pensa-t-elle lorsque son regard fut attiré par un jeune garçons adossé contre un arbre, il était beau, plus beau que son frère dont elle avait encore quelques souvenirs. La tunique de ce jeune homme un peu plus âgé qu'elle était couverte de sang.
Zaiede s'approcha encore un peu plus quand elle s'aperçut d'une chose qu'elle pensait impossible. Elle se précipitât en courant vers lui et en hurlant après ses compagnes.
- ICI, VENEZ VITE ICI, IL Y EN A UN EN VIE !
Elle se pencha sur lui et vit que ses blessures n'était que superficielle, elle entendait les pas précipités des autres quand le garçon ouvrit les yeux et lui demanda
- Vous êtes un ange ?
Sa voix chaude et vibrante fit battre bizarrement le coeur de Zaiede, dont les joues étaient inondées de larmes de bonheur.
- non, je ne suis pas un ange, vous n'êtes pas mort messire, ça va aller ma tutrice va arriver.
A peine eu t'elle dit ces mots que Sylvana, Morgane et Hélène apparaissait derrière elle. La tutrice ne put laisser un sanglot éclaté à la vue de ce garçon.
- que la déesse soie bénie, mon fils tu es en vie ! Oh Finrodh.
C'est alors que Sylvana se jeta dans les bras de son fils et pleura avec lui des larmes mêlées entre bonheur et douleur, qui furent rejoins par celles de Zaiede.
avatar
zaiede

Messages : 19
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 28
Localisation : mont-sur-marchienne , belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://lalumineuseemeraude.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les années d'apprentissage.

Message  zaiede le Sam 12 Fév - 2:29

Après les larmes, vint l'inquiétude et l'interrogation. Le calme et le silence environnent était pesant. Mais le ciel étant encore clair, elles ne craignaient donc pas d'être attaquées de nuit.
- On devrait vérifier s'il n'y a pas d'autres survivants !
- Tu as raison, les filles rester à ses côtés on vérifie ce village et on revient. Ordonna Sylvana.
-Bien maîtresse. Répondit Hélèna
- D'accord répondit Zaiede qui ne le quittait pas des yeux
Les deux tutrices se mirent alors à parcourir parmi les corps, mais ne trouvèrent plus aucun survivant alors elles entamèrent un chant mortuaires en rassemblant les corps pour le bucher.
Restées avec le jeune garçon, nos deux adolescentes se lançaient des regards interrogateurs quand Finrodh rompit le silence.
- Qui est vous exactement ? Demanda ce jeune homme de 16 ans.
- Euh, je m'appelle Zaiede
- et moi c'est Hélèna
- êtes-vous ma soeur ? Demanda-t-il a Zaiede
- Oh non non, j'ai ma famille, Sylvana est seulement ma tutrice bien que je la considère comme une seconde mère.
- Mon père m'en parlait beaucoup ! C'est pour cela que je l'ai reconnue.
- Et votre père ? Demanda Hélèna
- ça fait deux ans qu'il a disparu, il est parti à la chasse et n'est jamais revenu.
Tous les trois restèrent alors silencieux un moment puis le garçon repris :
- Mon père m'a dit que ma mère était une magicienne tout comme lui et vous.
- Nous ne sommes pas encore aussi puissante, ni aussi douée que nos tutrices. dit Zaiede
- Qu'apprendez vous ? demanda t il
- En ce moment des cours de potions et onguents, des cours de botaniques et de méditation, ainsi que de divination, et en défense pour le moment nous apprenons la magie des éléments, mais je ne suis à l'aise qu'avec le feu, je maîtrise assez bien la terre et l'eau mais l'air c'est une catastrophe. dit zaiede
- moi je suis une experte de l'eau.
- c'est exceptionnel qu'avec deux éléments aussi disparates, vous soyez meilleures amies
- Dès le premier jour ! Dis Helena
- et a jamais. Répondit Zaiede
Tous les trois éclatèrent de rires, quand tout à coup, un bruit suspect ce fit entendre. Les chants c'était arrêté, le feu brulait au loin et des rumeurs de combats se faisaient entendre.
- Que ce passe-t'-il ?
Ils eurent la réponse à la seconde quand des créatures hideuses apparurent et se jetèrent sur eux.
- Est-ce que vous savez vous battre ?
- En théorie. Répondit Hélèna
- Comment cela en théorie !
- Disons que nous n'avons jamais vu ni combattu des choses aussi puante que celles-ci cracha Zaiede à ces créatures.
Le feu dans le regard de Zaiede fit presque peur à Helena, mais tout comme son amie la jeune homme fut impressionné par la puissance qui se dégageait des deux adolescentes, mais comment pouvait il les aidées ? Il posa ses paumes sur le sol prêt à faire bouger la terre. L'une des créatures s'avança vers eux et leur parla.
- Voyons voyons trois beaux rats piégé ! ha ha ha
Son rire glacial et effrayant fit sursauté Hélèna.
- Les seuls ici qui ont une sale gueule de rats c'est plutôt vous ! Attaqua Zaiede puis voyant que cela avait fait son effet rajouta insolemment « en plus vous avez la même odeur ! »
Les créatures hurlèrent d'indignation, mais Zaiede ne bougea pas, elle se sentait extrêmement bien, détendue comme si elle avait attendu ça toute sa vie et la présence de Finrodh ne faisait qu'augmenter ce sentiment, elle sentait sa puissance magique qui était prête à l'épaulée en cas de grands dangers. De plus aussitôt qu'elle posait son regard sur ce magnifique garçons bien bâtit, aux muscles saillant, aux grands yeux brun profond et ensorcelant, ses cheveux d'un noir de jais et sa voix si profonde si ensorcelante qui lui donnait une impression bizarre, mais tellement agréables. Elle fut sortie de ses pensées par l'une des créatures qui s'avança à sa gauche, sa réaction fut immédiate, en une fraction de seconde ses paumes décocha un énorme jet de flamme qui réduisi la créature ensemble.
- Alors, à qui le tour ! lança-t-elle
Plusieurs cris s'élevèrent et le combat commença !
avatar
zaiede

Messages : 19
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 28
Localisation : mont-sur-marchienne , belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://lalumineuseemeraude.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les années d'apprentissage.

Message  zaiede le Mer 18 Avr - 19:41

Les créatures se réduisaient en cendres les unes après les autres, sous les attaques de la jeune fille. Finrodh était comme hypnotiser par la beauté et la puissance de celle-ci, quant à Hélèna, elle était paralysé par un mélange de crainte, d’incompréhension et de jalousie envers son amie d’enfance, elle enviait sa puissance, Mais comment ? Jamais lors de leur cours, Zaiede n’avait montré un tel potentiel, bien sûr, elle avait toujours eu plus de facilité avec le feu, tout comme Hélèna l’avait avec l’eau, mais pour manipuler et maîtriser un éléments, il faut normalement l’avoir à portée d’énergie, hors aucun feu ne brulait à proximité de Zaiede, il lui était donc en toute logique, impossible d’attaquer avec cet élément. Mais alors d’où venait ce feu ?
Avant même qu’elle n’est fini de s’interrogée, le combat prit fin, tous les ennemis était à terre et le visage de Zaiede se radoucit en se tournant vers son amie et le blessé.

- Comment est ce que tu … ? commença t elle, sans savoir terminer
- Je ne sais pas ! on aurait dit que cela venait de l’intérieur de moi.
- Tu es impressionnante ! déclara Finrodh

Zaiede sentit ses joues s’empourprée et ne remarqua le regard froid que lui lança son amie d’enfance.

- Tout va bien ici ?

Leurs tutrices accouraient vers eux et furent soulagées de les voir sains et sauf. Elles ne remarquèrent pas les cadavres encore fumant des créatures tout prés d’eux car elles étaient pressée de partir, les adolescents gardèrent donc le silence sur ce qu’il venait de ce passé.
Notre petit groupe se mit donc en chemin vers l’île sacrée en silence, les deux jeunes filles montèrent derrières leurs tutrices respectives, tandis que Finrodh tentait de tenir tant bien que mal sur le troisième cheval, a cause de ses blessures, il serait soigner en temps voulu lorsqu’ils seraient en sécurité. Ils chevauchèrent à grande vitesse en silence ! Tout du moins en apparence, car en faite Sylvana conversait avec sa pupille par télépathie.

- Pardonne-moi de ne t’en avoir jamais parlé.
- Ce n’est rien Ama, mais quelle est donc cette cérémonie ?
- On l’appelle « les feux de Beltane », c’est une fête dédiée au retour du printemps, où l’on demande a ce que les récoltes de l’année soit fertile et abondante, elle est célébrée depuis de nombreux siècles par nos ancêtres.
- En quoi cela consiste t il ?
- Et bien en générale, les gens se rassemblent autours de grands buchés la nuit pour danser, chanter et prier la Déesse. Et lorsque la grande prêtresse à choisie la jeune apprenties qui deviendra son héritière, cette jeune fille se verra participer a une cérémonie spéciale lors de sa dix huitièmes années.
- Donc cela veut dire que ? !
s’étonna Zaiede
- Et oui, j’ai été choisie par Dame Ariana pour lui succédée en tant que grande prêtresse de la Déesse lorsque celle-ci rejoindra les grandes plaines de lumière de nos ancêtres.
- Wouaw ! Elle comprenait mieux pourquoi sa tutrice était autant respectée sur l’île.
- Et toi aussi, lorsque tu auras atteins l’âge requis, tu participeras à cette cérémonie !
- QUOI ! MOI ! JE SUIS DESTINEE A DEVENIR GRANDE PRETRESSE !
- Et oui !
Sourit Sylvana.

Le reste du voyage se passa en silence, Zaiede ne cessait de se poser des questions. Que ce passait il réellement lors de cette cérémonie ? Pourquoi l’avait on choisie ? Serait-elle à la hauteur ? Devait-elle en parler à Hélèna ? Et elle s’endormit sur toutes ses questions. Pendant ce temps, son amie Hélèna, était en proie à l’effroi a cause d’un sentiment de jalousie et de haine intense qu’elle ressentait envers son amie d’enfance, elle prenait soin de cacher ses sentiments et ses pensées a sa tutrice, ne sachant que faire ! peut être cela lui passerait il ! en tout les cas, elle l’espérait.
avatar
zaiede

Messages : 19
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 28
Localisation : mont-sur-marchienne , belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://lalumineuseemeraude.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les années d'apprentissage.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum