Chapitre II : Le marché

Aller en bas

Chapitre II : Le marché

Message  Nalim le Mar 9 Fév - 0:00

"Qui va là?" demanda Nalim en se retournant vivement.
Avec l'habitude, il prenait toujours une position de garde face à une situation inhabituelle. Mais désarmé, il se sentait nu comme un ver. Le halo lumineux s'estompait lentement, laissant place à un homme blanc d'une vingtaine d'années. Sa peau mate complétait une armure dorée en cuir robuste surmontée d'épaulières cloutées. Blanchis par l'usure étaient ses gants de cuir, dont l'un empoignait une rapière acérée et dentelée. Il remarqua qu'il portait un carquois en bandoulière, rempli de flèches. Mais il ne vit pas d'arc.

"Allons bon, lorsque l'on est courtois, on se présente en premier ! dit l'homme, le sourire confiant aux lèvres.
-Lorsqu'on est courtois, on interrompt pas les autres, rétorqua Zaïede qui commençait déjà à jouer avec une flamme du bout de ses doigts.
-Je le devais, il me doit de vous faire une proposition... Libre à vous de la refuser après tout, je ne vous emprunterai que quelques secondes.
-Je n'ai pas de temps à perdre avec vous. Adieu."

Nalim commença à récupérer les morceaux de son arme brulée. Les lames étaient étonnamment intactes, l'argent résistait bien au feu. Lorsqu'il se releva, il remarqua que trois flèches entouraient son cou, la pointe acérée touchant sa peau. Les flèches flottaient en l'air, sous le contrôle apparent de l'homme qui maintenait une main en l'air en sa direction.
Zaïede tenta d'intervenir. La flamme qu'elle tenait entre ses doigts fins prit de l'ampleur avant de se transformer en boule de magma, volant dans la direction de l'étranger. De sa main libre, il créa une petite barrière de glace qui fit disparaitre la boule de magma en fusion. D'un coup de poignet, une vague de glace partit de sa main gantée, qui enveloppa les bras de Zaïede. Elle tenta de résister en invoquant la chaleur, mais le givre prit le dessus. La douleur la fit hurler, mais elle parvint à rester debout.
Sentant la menace, Arolf se jeta sur l'homme. Sous les yeux ébahis du duo vaincu, il ne suffit que d'un regard au loup. Un regard profond, directement dirigé dans les yeux de l'animal qui l'arrêta net dans sa course. Ses pattes tremblant, il s'écroula sur lui même en un gémissement.

"Que faites vous ! Laissez nous pa..." cria Nalim avant de perdre la voix. Sa voix, elle avait disparue ! Il échangea un regard avec Zaïede : elle souffrait elle aussi de mutisme.

"Enfin un peu de silence, il m'est possible de parler !"

Nalim
Admin

Messages : 16
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 26
Localisation : 91

Voir le profil de l'utilisateur http://arpenteurs.forumaction.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre II : Le marché

Message  zaiede le Jeu 11 Fév - 0:31

- Je ne suis pas venu vous attaquer, alors cessez de gigoter et écouter moi.
Nos deux héros ne pouvaient qu'obéir à son ordre. Cet homme était étrange, fascinant et repoussant à la fois.
- j'ai devant l'élite, deux personnes qui ne devaient jamais se rencontrer et que le destin à rassemblé, vous avez tous les deux étés élevés par quelqu'un d'autre que vos parents et extrêmement bien entraînés. Je cherche des guerriers tels que vous pour une mission, qui s'annonce longue et périlleuse.
Zaiede jeta un regard perplexe à Nalim puis reporta son regard sur l'homme, qui leur sourit, puis claqua des doigts, ce qui les libéra aussitôt.
- maintenant que j'ai votre attention.
- vous ne vous êtes toujours pas présenté !
Zaiede ne pouvait s'empêcher de se méfier. C'était l'une des premières règles de survie que lui avait enseigné ses maîtres.
- je me nomme Igzath, je suis un magicien luttant contre les forces du mal.
- en quoi pouvons-nous vous aider si vous êtes si fort.
- je ne le parais peut-être pas jeune homme, mais je suis vieux et fatigué, les longs voyages m'épuises et je ne peux pas bouger d'ici.
- quoi vous ne pouvez pas partir du pays ?
- je ne parlais pas de ce ridicule bout de continent, je suis coincé pour le moment dans cette dimension.
Dans son timbre de voix, on ressentait la colère, l'amertume et la tristesse, mais ni Zaiede, ni Nalim ne comprirent de quoi il parlait. L'étranger s'assit devant le feu, invitant les deux jeunes gens à faire de même. Il respira un bon coup avant de commencer son récit.
- l'univers dans lequel nous vivons n'est qu'un grain de poussière infime. Il existe de nombreux mondes, dans de nombreuses dimensions, ils sont tous différents, avec leurs propres temps, leurs propres règles, leurs cultures. Je parcours tous ces mondes luttant contre les forces du mal qui pourraient y régner. Je suis arrivé ici et j'ai découvert une force maléfique, que je n'avais jamais vue aussi puissante auparavant, cette puissance s'appelle « la source de l'apocalypse », cette organisation a à sa tête une créature terrible que seul moi peut contenir, mais elle à envoyé des monstres à sa soldes dans les divers univers parallèles et comme je ne peux pas bouger d'ici, j'ai cherché en vint des alliés de taille. Et je vous es trouvés, j'ai ressenti hier votre puissance.
Des flammes dans ses yeux s'allumèrent.
- vous étiez stupéfiants !
- et donc vous voudriez que nous acceptions de vous aider, et de traverser ces mondes pour éradiquer ces monstres ?
- c'est bien cela, si vous acceptez, je vous donne le pouvoir de traverser ces dimensions. Vous pourrez collecter pendant votre voyage des informations pour moi, augmenter vos connaissances, découvrir des choses que vous n'auriez jamais pu imaginer. Et à la fin je vous promets de ressusciter vos familles.

Ils n'en croyaient pas leurs oreilles, tout deux restèrent silencieux un moment, l'homme sourit en lui-même, il savait que c'était dans la poche, ils ne s'en rendraient même pas compte.
- vous êtes sérieux, vous pourriez faire cela ?
- bien sûr, ils vous faudraient partir tout de suite.
- nous n'avons pas encore acceptés ! Déclara Zaiede
Elle espérait au fond de son coeur que cela soit vrai, mais elle ne pouvait se permettre de se montrer trop confiante. Elle se tourna vers Nalim, qui lui aussi semblait perdu. Qu'allaient-ils décider ?
avatar
zaiede

Messages : 19
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 28
Localisation : mont-sur-marchienne , belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://lalumineuseemeraude.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre II : Le marché

Message  Nalim le Jeu 11 Fév - 23:44

Nalim se posait bien trop de questions en même temps pour se permettre une réflexion saine. La colère tiraillait encore son esprit : cet homme les avait tout de même attaqué sans sommation. Pouvait-il lui faire confiance?
Lorsque la vie part, il faut l'accepter, et non pas tenter d'en repousser les limites. Personne n'avait, à sa connaissance, jamais réussi à faire revivre quelqu'un. Certains avaient essayés, certainement. En tuant Hecate, le guerrier avait eu le temps d'accomplir son deuil : la vie de son père était très loin désormais, et il devait passer à autre chose.

"Non merci, s'en est terminé, dit il simplement. Que vous puissiez faire revenir mes proches ne changera rien : ma vengeance est accomplie. Je me dois de repartir en vitesse, les survivants vont croire que je ne m'en suis pas sorti."

Bien qu'étant le meilleur guerrier de son village, tout les habitants avaient essayé de le retenir, mais seul une personne avait presque réussi à le faire changer d'avis. Illia. Son âme soeur, sa moitié, à qui il s'était promis de protéger au péril de sa vie...

"Ne pars pas. Si tu ne reviens pas, qui me protègera? Je ne veux plus être seule, ne m'abandonne pas... Je t'en prie"

Il avait voulu faire demi tour, mais son instinct lui disait de continuer vers la plaine. Il était trop tard pour le retenir.

"Sois prudent..." avait-elle dit, éclatant en sanglots.

A ces mots, Nalim se mit à courir sans s'arrêter, sans regarder derrière lui. Et essaya d'oublier les pleurs de la femme qu'il chérissait, et qu'il pourrait serrer dans ses bras et réconforter lorsqu'il serait rentré. Et surtout, il voulait, non, devait s'excuser auprès d'elle.
Mais cela ne semblait pas plaire à Igzath qui grimaça à l'écoute de la décision la décision du guerrier qui commençait à faire demi tour.

"Ne vous inquiétez pas, elle ne saura pas que vous êtes parti, dit le mage.
-Que... Comment avez vous...
-Peu importe comment, ce n'est pas la question. Si vous travaillez pour moi, le temps n'existera plus pour vous. Vous serez plongé dans plusieurs univers différents, mais les journées n'auront aucun effet sur vous. Aussi, lorsque vous aurez rempli votre part du marché, je renverrai chacun d'entre vous avant le massacre. Et personne ne mourra.
"

Un silence prit place dans la clairière. Ils avaient un but à accomplir désormais. Ils pourraient enfin revoir ceux qu'ils aiment, sans que ceux-ci ne sachent ce qui s'était passé. Un bond dans le passé qui leur permettrait de changer leur destin...

"Vous... avez vraiment ce genre de pouvoir ? demanda Zaiede, abasourdie. Je veux dire... manipuler le temps, et seuls les Dieux sont autorisés à le faire.... Modifier le Parchemin du Destin parait tellement... insensé !
-Je vous propose pourtant de voyager entre différents univers : qu'est ce qui est le plus étonnant d'après vous ? Qui peut modifier l'espace peut modifier le temps n'est-ce pas ?"

Nalim
Admin

Messages : 16
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 26
Localisation : 91

Voir le profil de l'utilisateur http://arpenteurs.forumaction.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre II : Le marché

Message  zaiede le Ven 19 Fév - 0:50

zaiede n'avait plus rien à perdre, si elle avait rencontré ce magicien, c'est que la Déesse lui envoyait le signe de sa destinée. Mais allait elle y arriver seule ? Même si cela l'a dérangé, Nalim lui était indispensable car à deux, avec un entrenainement adéquat,ils pourraient être trés puissant.

-Moi j'accepte! ( déclara-t-elle) et toi ?

Elle s'était adressée à Nalim, qui hésitait encore. Pourquoi ? Pourquoi prendrait il un risque inutile, alors que sa bien aimée l'attendait. Ce magicien disait-il la vérité ? ou était ce un piège ? Mais en même temps, sa famille, son village était important, car si il pouvait calmer la douleur des survivants en ramenant leurs proches, il prouverait sa valeur.

Notre guerrière sentit cette hésitation et s'adressa au magicien en ces termes:

-Seriez vous d'accord de nous laisser quelques minutes de réflexion ?
-Je vous ai déjà laisser beaucoup trop de temps ! ( dit il en grimaçant ) Mais soit ! et il s'éloigna.
-Tu te méfies ! tu fais bien, cela prouve que tu es sage.
-On ne peut pas en dire autant de toi ! répliqua t il tu as foncé, tête baissée sans même t'interroger.
-Sache jeune sot ! que je n'ai pas besoin de vingt mille ans pour réfléchir ! répliqua t elle, j'ai été formée aux stratégies de batailles se qui me permet d'analyser un situation trés vite. Contrairement à toi, je suis une véritable arme de combat.

Tout en disant cela, elle s'était approchée trés près de lui et le regardais dans les yeux.

- Qui es tu ? demanda t il doucement.
-Ton pire cauchemard, si tu te dresses contre moi ! puis en souriant, elle s'écarta et rajouta. Si tu acceptes de m'accompagner, je te raconterai mon histoire et je t'entrainerai afin de développer cette puissance en toi.

Puis il entendit à nouveau sa voix en lui : " Réfléchi, ce magicien à beau être puissant et rusé, il n'empêche qu'il à besoin de nous, donc nous sommes en sécurité, et si il s'avère qu'il est dit vrai, ces voyages vont nous enrichir de pouvoirs, de savoir, d'expériences, de puissance et de connaissances".

Lorsqu'elle eut fini, elle tourna les talons et s'enquit de préparer ses affaires, laissant Nalim à ses réflexions et espérant qu'il fasse le bon choix.
avatar
zaiede

Messages : 19
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 28
Localisation : mont-sur-marchienne , belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://lalumineuseemeraude.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre II : Le marché

Message  Nalim le Ven 19 Fév - 21:04

Si ses dires étaient vrais, c'était un Dieu. Car personne d'autre qu'un Dieu ne pouvait manipuler le temps à son gré. Cela dit, un Dieu n'avoue pas qu'il est faible à de pauvres mortels. Alors qu'Izgath le dardait du regard, il ne pouvait plus réfléchir. Ses yeux bleus étincelant le glaçait. Étais-ce le fait qu'il était plus puissant que lui, ou du fait qu'il pouvait lire en lui comme dans un livre ouvert ? Certainement les deux.

-Que savez vous de la Source de l'Apocalypse ? demanda t-il
-Que cette Organisation est composée uniquement de Démons, dont le but est de conquérir les différents Univers. Le pourquoi reste tout de même la question que vous devrez résoudre durant votre périple.
-Je n'ai pas encore dit oui, ne vous projetez pas dans le futur !
-Non mais tu vas le faire, rétorqua Zaiede."

Elle n'avait pas tort. Son esprit lui hurlait de partir, de fuir pour rejoindre Illia. Mais une autre volonté faisait surface. Une.. intuition. Malgré les cris de son esprit, une lumière peinait à traverser le brouhaha de pensées. Se fierait-il à cette lumière ? Il se doutait que fatalement, il éprouverait des regrets à ne pas changer le passé. S'il rentrait, il aurait le poids de son père sur la conscience.
Izgath lisait-il ses pensées à l'instant ? Peu importe, il avait prit sa décision.
Les épaules du mage se détendirent avant même que Nalim n'eut ouvert la bouche.

-Quand partons-nous? demanda t-il
-Enfin tu t'es décidé ! dit Zaiede en un soupir soulagé.

Nalim laissa passer la remarque sans broncher. Mais si son arme n'avait pas été carbonisée...

-Au plus tôt, nous avons déjà perdu bien trop de temps en réflexions inutiles. Que diriez vous de... maintenant?
-Désarmé, je doute être très efficace. Remarqua Nalim en désignant les morceaux de ce qui fut son arme.
Il s'attendit à entendre pouffer Zaiede, mais il n'en fut rien. Depuis quand la détestait-il?
-Chaque chose qui existe dans un Univers possède sa copie dans un autre. Sa destruction d'une de ses images ne le fait pas disparaitre des autres. Mais le plus simple sera de vous en rendre compte par vous même.
-Ah ! s'exclama Zaiede. Il me semble avoir entendu quelque chose là dessus... L'énergie d'un objet ne disparait pas, elle se transforme, c'est bien ca ?

Le mage hocha de la tête en direction de Zaiede. Les voyant prêts, il mit sa main dans une petite bourse de cuir à sa ceinture et en sortit deux petits galets qu'il tendit devant lui. Sur l'un d'eux était finement dessiné un croissant de lune, sur l'autre un cercle parfait.

-Cela s'appelle des Stimulateurs. Ils permettent d'équilibrer les forces en vous, afin d'aisément changer de dimension. Dans les hommes abondent l'énergie Solaire, dans les femmes prédomine l'énergie Lunaire. - Le mage déposa dans la paume de Nalim le galet lunaire, et dans celle de Zaiede la pierre Solaire - Ainsi, vous pourrez créer des Failles à volonté.

Nalim passa son doigt sur la petite pierre qu'il tenait. Elle était ovale, et il ne remarqua aucune imperfection, pas même près de la gravure. Le croissant de lune lui rappelait son petit médaillon en triskèle.

Nalim
Admin

Messages : 16
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 26
Localisation : 91

Voir le profil de l'utilisateur http://arpenteurs.forumaction.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre II : Le marché

Message  zaiede le Dim 21 Fév - 22:21

Zaiede regarda sa pierre avec scepticisme et posa son regard sur le magicien.
- On a seulement à utiliser ces pierres pour voyager ?
- Bien sûr que non ! Ce serait trop facile ! Ma chère je vais avoir besoin de vos services !
- C'est-à-dire ?
- et bien notre jeune guerrier ne sachant pas encore maitriser le feu, c'est vous qui allez devoir vous charger du rituel.
- Et en quoi consiste ce rituel ? Demanda Nalim, un peu vexé
- Ces pierres ne sont que des catalyseurs, ou des clés si vous préférez et pour vous en servir il vous faut une porte.
Zaiede s'éloigna des deux hommes, concentra son énergie dans le creux de ses mains et lança ses flammes étincelantes sur le sol où quelques secondes plus tard ce dessina un pentacle de feu avec en son milieu un pentacle assez large pour contenir deux personnes et un loup. Le magicien leur fit signe de se placer au milieu.
- aujourd'hui, vous allez vous rendre dans des mondes que personne n'a encore visité, prenez soin de vous mes guerriers ! Fermer les yeux, serrer bien vos pierres et dites à hautes et intelligible voix : « Arcnéa »
- Arcnéa !
Un léger vent s'éleva autour d'eux, le pentacle de feu s'intensifia et nos héros disparurent dans un souffle...
Lorsque le monde repris forme à leurs yeux, Zaiede et Nalim durent prendre quelques minutes pour se remettre du choc. Autour d'eux de grandes maisons, plus hautes que les châteaux des seigneurs et d'étranges compositions. Des monstres de métal flottait à quelques centimètres du sol.
- Mais où sommes-nous ?
À cette question de sa compère de fortune, Nalim ne savait pas y répondre.
avatar
zaiede

Messages : 19
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 28
Localisation : mont-sur-marchienne , belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://lalumineuseemeraude.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre II : Le marché

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum